Results 1 to 5 of 5

Thread: Décriminalisation VS légalisation

  1. #1

    Décriminalisation VS légalisation

    Pris dans le comuniqué mensuelle de Stella (octobre 2006)
    --------

    Décriminalisation versus légalisation : faire la différence.

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais au début je ne comprenais pas très bien la différence. Il est important de faire la différence afin de pouvoir nous regrouper solidairement sous des demandes communes lorsqu’arrive le temps de se faire entendre des médias, des politiciens et des autres citoyens.

    La légalisation :
    En fait, légaliser le travail du sexe veut dire, dans les pays ou cela est
    en vigueur, que l’État peut le contrôler par diverses réglementations.
    Des exemples de ces réglementations ? Imposer aux travailleuses du
    sexe des taxes spéciales, restreindre leur travail à l’intérieur de bordels
    ou de certaines zones désignées, leur demander d’obtenir des permis,
    (ces restrictions peuvent coûter cher à une personne qui désire
    travailler à temps partiel ou lorsqu’une travailleuse fait face à une
    période plus morte ). Cela peut aussi vouloir dire l’obligation pour les
    travailleuses de s’enregistrer et de se voir obligées de passer des
    examens médicaux qui pourraient les mettre en quarantaine. (ou pire
    faire croire aux clients qu’il n’y a aucun danger à ne pas porter le
    condom, - les travailleuses étant testées - ce qui entraînerait une
    hausse de cette demande mettant en danger et sous pression les
    travailleuses.)

    De cette manière, les formes de travail du sexe qui étaient
    auparavant illégales deviennent gérées de façon particulière, ce
    qui ne leur donnerait toutefois pas le même statut que toute autre
    forme de travail.

    --------

    La décriminalisation :
    Décriminaliser veut dire enlever les articles de lois qui rendent notre travail
    criminel.
    Article 210 : Le fait de tenir ou de se trouver dans une maison de débauche.
    Article 211 : Le fait de mener ou transporter quelqu’un vers une maison de
    débauche (le chauffeur ou un lift d’un ami / conjoint)
    Article 212 : Le fait d’induire une personne à se livrer à la prostitution ou de vivre entièrement ou en partie des fruits de la prostitution.
    Article 213 : Le fait de communiquer avec une autre personne, dans un
    endroit public, dans le but de se livrer à la prostitution.
    (sollicitation)

    Cela ferait en sorte que nous ne pourrions plus être arrêtées pour le travail
    que nous faisons, ni pour la manière dont nous faisons notre ‘’ mise en
    marché’’. Concrètement, cela veut dire qu’une personne qui pratique toutes
    formes de travail du sexe serait considérée de la même façon que si elle
    effectuait tout autre forme de travail autonome. Elle aurait donc les mêmes
    droits et les mêmes devoirs qu’un travailleur autonome de n’importe quelle
    profession ! Nous serions alors protégées par les même lois qui régissent et protègent ces travailleurs. Cela placerait le travail du sexe à égalité avec les autres types de travail et mènerait les populations à moins stigmatiser notre travail.

    Plusieurs groupes de travailleuses du sexe optent pour la décriminalisation
    car elle laisse beaucoup de place à la diversité qui existe dans ce travail,
    elle permet également de le gérer chacune à notre façon.

    Impliquées dans nos réflexions :
    solidaires dans nos demandes !

  2. #2
    Câline je vais bien finir par devenir bilingue à force de me tenir ici...

    Mais ce sujet parle de la différence entre légaliser et décriminaliser. Même si c'est similaire à l'autre.

  3. #3
    Registered User
    Join Date
    Nov 2003
    Location
    montreal
    Posts
    2,116
    They will forget what you said,
    they will forget what you did,
    but they will never forget the way you made them feel.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •