Page 1 of 3 123 LastLast
Results 1 to 15 of 34

Thread: L'orgasme féminin

  1. #1

    Cool L'orgasme féminin

    Pauvres hommes que nous sommes, fatalement attachés à nos éruptions de pisse de yougourt, lesquelles, chaque fois, viennent clore le théâtre.

    Ce que j'aime, au contraire, il mio ottimo piacere, c'est la voir se raidir, les yeux révulsés, ses cuisses plaquées l'une contre l'autre, gémissant, tremblant, se cambrant...

    Célébrons l'orgasme féminin! Mesdemoiselles, mesdames, Elizabeth, JAG, Ronnie, Anik, Lilly, Maude, Jessy, Maria, Maria, Maria et toutes les femmes qui nous font l'honneur de leur présence, je vous en conjure, édifiez l'amoureux transi ici présent et ses acolytes masculins avec le récit de vos orgasmes. Dites-le en prose, dites-le en vers ou en poésie libre mais de grâce racontez-nous!

    Babelfish Translation: are pussy farts a sign of well-being?
    Last edited by z/m(Ret); 05-29-2007 at 04:12 PM.

  2. #2
    Quote Originally Posted by Elizabeth
    Oh Ziggy...
    Eh bien si d'entrée de jeu Elizabeth évoque mon nom en soupirant un "oh", ce fil de discussion est rempli de promesses!

  3. #3

    orgasme en un mot

    Ziggy... hihihi

    Miss Maria

    XXXXX
    Smile and the world will smile with you

  4. #4
    Quote Originally Posted by Miss Maria
    Ziggy... hihihi

    Miss Maria

    XXXXX
    Ce n'est pas exactement en ces termes que je me souviens vous avoir entendu exprimer les vôtres! Allons, encore un effort, émoustillez-nous avec votre verve!
    Last edited by z/m(Ret); 05-29-2007 at 07:02 PM.

  5. #5
    Étant donné le silence exercé sur ce fil de discussion, l'orgasme féminin serait-il en voie d'extinction? Aux armes, mesdemoiselles! Tirez votre pocket rocket du tiroir et revenez-nous vite avec votre glose!

    Babelfish Translation: My ex used to play muff trumpet music like friggin Miles Davis, chah!
    Last edited by z/m(Ret); 05-29-2007 at 06:58 PM.

  6. #6
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    Montreal
    Posts
    214
    Zyggy,
    Merci de cette idée. Ce sera raffraîchissant de lire les textes qui, je l'espère, suivront.

    Zyggy,
    thanks for this initiative. It will be interesting to read those text that, I hope, will folow...

  7. #7
    I am me, too!
    Join Date
    Mar 2004
    Location
    If only I knew...
    Posts
    2,214
    Je propose que la gagnante obtienne 1 heure avec Ziggy comme prix. Assurément Ziggy va gracieusement se prêter à l'exercice!

  8. #8
    Quote Originally Posted by metoo4
    Je propose que la gagnante obtienne 1 heure avec Ziggy comme prix. Assurément Ziggy va gracieusement se prêter à l'exercice!
    N'en doutons pas, notre ami metoo4 est doté d'une intelligence supérieure! Alors ces orgasmes, ça vient?

  9. #9

    i can

    I have alot to say when it comes to female orgasm versus male orgasm, but can only speak for myself. I have thought about this many times and do not wish to sound condescending, but aLot of men have it wrong. Alot of women also have it wrong. We are still living within a patriarchal system and women are often made to believe what men believe. This may clarify:

    Men have sex for a goal: to orgasm

    Women have sex for pleasure, an orgasm might be provoqued. But they are often made to believe that they SHOULD orgasm, or that they must have a problem if they don't. Not too long ago, or not too far away, good women were/are not supposed to have any pleasure during intimacy. Now, or here, we can easily be all mixed up.

    Women know that to please a men, she must provide the best way for him to arrive at his goal. Then, alot of times it is over. Or the man makes an attempt to stimulate his partners genatalia towards a goal for her. Men believe, because of how their sexuality works, that women work the same. Women work differently. It has to be as much of a physical stimulation then a mental one.

    Men also believe in trying to get a woman to attain a goal of orgasm is the way to have a fulfilling sexual experience. It isn't. Orgasms are fun. Very very nice indeed. But should never be seen as a goal that has to be fulfilled to prove feminity and sexual health.

    On this wonderfully feminist note, I do have a favourite way to have pleasure and which coincides with the easiest way I orgasm. There is no focus on my genatalia or pressure for me to attain orgasm. But there is focus on my whole erogenous zones and no pressure at all to attain anything but pleasure together in that moment with my partner.

    You will have to wait to hear the juicy details...hehehe... Until then, HAVE FUN!!!!

    Miss Maria
    XXXXX
    Smile and the world will smile with you

  10. #10

    Maria's post

    Traduction Babelfish: Les piles de mon vibrateur se sont déchargées alors que j'étais sur le point d'atteindre l'orgasme. Thanks Maria!

    Come on les filles, jouissez, on n'a pas toute la nuit!
    Last edited by z/m(Ret); 05-30-2007 at 03:07 AM.

  11. #11
    Registered User sexy_tamara's Avatar
    Join Date
    May 2007
    Location
    Au 7e ciel
    Posts
    9
    Même si j'obtiens beaucoup de plaisir avec les hommes, rare savent me faire jouir.

    Lorsque je m'amuse seule, je me satisfais plus facilement. Je me caresse, en ayant des pensées plutôt perverses....

    Par contre, avec les hommes c'est différent. J'aime qu'un homme m'embrasse la poitrine. Qu'il m'exite, puis qu'il me torture un peu en me fesant attendre. Jusqu'à ce que je le prie de me ******. J'adore qu'un homme me prenne avec sa force.... j'aime ça fort.

    Dominer ou le contraire, être dominée, m'excite. Je suis peut-être un peu sautée, mais j'aime aussi qu'un homme me prenne par le cou....

    J'aime dire des choses cochonnes qui me passent par la tête dans le moment, et qu'il m'en dise aussi.

    Dans ma tête, je dois sentir qu'il ne me juge pas.... pour pouvoir me laisser aller complètement.

    En général, j'obtiens beaucoup de plaisir avec les hommes, mais ils me laissent habituellement sur ma faim....

    Lorsque je viens, mon corps tremble et c'est tout mouillé entre mes cuisses.. je suis si soulagée!

    Tout varie d'une femme à l'autre... alors, ça devient difficile pour vous les gars de nous comprendre! lol

    Tam xx

  12. #12
    Merci, Tamara. On se le fait dire très souvent que la jouissance féminine n'est pas uniquement affaire de zone érogène, le contexte érotique et les dispositions psychologiques du moment y contribuant beaucoup.

  13. #13
    Allo sexy Tam!

    Est-ce que tu travaille toujours chez xxxtase? Je ne vois plus tes superbe photos sur leur site?

    J'espere avoir la chance de te rencontrer bientot!

  14. #14

    Talking Exégèse poétique

    Merci, Maria! "Je ne suis que plaisir" est très évocateur: l'oubli de l'autre, des circonstances, de soi-même pour se dissoudre dans le plaisir, comme si ce qui structure l'être humain venait à s'effriter ou, mieux, comme si la jouissance indiquait que l'humain est doté, non pas d'une conscience dure, figée, cristalline, mais au contraire, d'une structure de pensée molle, ressemblant à une flamme et pouvant à tout moment se fondre dans autre chose qu'elle-même, le plaisir lui-même.

    Babelfish Translation: WTF am I talking about?

  15. #15
    Supporting Member
    Join Date
    Jun 2006
    Location
    Laval
    Posts
    699
    Pour l'instant j'ai tendence à être plate... Mes orgasmes, je ne les racontes pas, je les vis... Pour ceux qui me connaissent et qu'ils on réussit save que je devient légumes après... trop même j'ai de la difficulté à travailler après. Comme je le dis souvent: «Ce n'est pas moi qui est en manque...»

    Mais bon, je pourrais vous racontez une passe avec mon meilleur amant à vie. Moi aussi ça va me prendre du temps à composer... Je crois que je ne suis pas capable de le raconter sans l'image de cet homme. Je crois que je suis plus à l'aise avec cette forme d'histoire... car (mon) orgasme n'a jamais connu autant de puissance sans cet homme et l'amour y est pour quelque chose.

    C'étais mon copain, il me connaissait à la perfection, pas très difficile, je suis un livre ouvert de toute façon, bien sûr avec nos fréqueces et la passion que j'avais pour lui, c'étais facile de m'épanouir. Ce n'était pas tant l'orgasme qui m'importais c'était le temps au lit passé avec lui, le désir sexeuelle... ou du temps avec lui tout court. Ça pouvais duré et recommencé que j'étais bien dans ses bras, même s'endormir l'un dans l'autre ça nous arrivais. Son touché d'artiste avait même réusit à me faire perdre la notion de l'espace... le lit, la chambre, même lui n'existais plus, je ne me sentais même pas toucher au lit, il avait le dont de me transporter.

    Il avait compris, et aussi il m'avait apris. Apris ce que je ne savais pas, parce que je n'avais pas explorer ou parce qu'il me manquait le complice idéal. Celui qui sait quand continuer et qui sait quand s'arrêter, celui qui sait explorer les moindre petit recoin auquel on aurait pas penser, ceux qui ne font pas partie du répertoire classique. Mais encore là c'est son savoir faire, sa façon de me toucher. Un maître!

    Je suis couchée sur le dos, les jambes repliés, lui à genoux en face de moi et sous mes cuisses, il me carresse, m'éffleure et me lèche le ventre, ma peau est douce et la sienne tout autant. Mon cou, l'intérieur de mes cuisses, ses mains glisse derrière mon dos, ou s'agrippe derrière mes molets, et son regards, sa respiration je vois bien qu'il en perd la tête lui aussi. Je ne suis plus capable de parler, je n'ais pas à le diriger il sait. J'en ai pas la force de toute façon, le plaisir est déjà là et je n'ai de force que pour faire des sons... pour lui indiqué que j'aime ça et de continuer ou c'est le plus bon. Il joue avec moi. Il me garde le plus longtemps sur le bord... me lèche entre les jambes, mon sexe, parfois quand il me donne un moment de répis, je me touche et sens mes lèvres gonflés, chaude et gorgé de désir. Tout ce que j'arrive a lui dire, c'est - Prend moi!

    À ce moment je suis déjà à lui, il peu faire partiquement ce qu'il veut de moi, je lui appartien. Après ça j'en perd la notion... j'ai de la difficulté à mettre des mots sur ce que je rescends. La chaleur m'enivre, me transporte et me soual... ça y est je suis gelée, ne me touchez plus, tout devient trop sensible, c'est comme si tout mon corps venait de débander, mes seins et mon sexe me donne des choques électrique. N'y touchez plus... J'ai l'air d'avoir fumer un joint... Trop vedge pour continuer...

    Zen... Maudite drogue.
    Last edited by amelie; 05-30-2007 at 04:17 PM.

Page 1 of 3 123 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •