Montréal, 16 décembre 2003


Monsieur Paul Martin,
Premier ministre du Canada
Hôtel du Gouvernement
Ottawa (Ont)
K1A 0A6




Monsieur le Premier ministre,


A l’occasion de votre arrivée au poste de Premier ministre du Canada, l’organisme Stella et le Projet travailleurs du sexe de l’organisme Séro-Zéro, qui offrent soutien et information aux travailleuses et travailleurs du sexe, la Coalition pour les droits des travailleuses et travailleurs du sexe, ainsi que l’International Union of Sex Workers, tiennent à vous sensibiliser à la situation inacceptable dans laquelle se retrouvent les travailleurs et travailleuses du sexe en raison de l’actuelle Loi sur la prostitution.

Cette loi et l’application qui en est faite mettent en danger la vie même des travailleurs et travailleuses du sexe en légitimant et en perpétuant les abus et la violence à leur égard. Ainsi, tout récemment encore, un même type de loi a pu permettre à des individus, dont le dernier en lice est le meurtrier Green River de Seatle, Washington, de justifier des assassinats de prostituées. Ce dernier à déclaré : «Je voulais tuer le plus possible. Je savais que leur disparition ne serait pas rapidement signalée….ou même jamais rapportée. J’ai choisi les prostituées car je pensais que je pouvais en tuer autant que je le voulais sans me faire prendre» . Au Canada même, un grand nombre de travailleurs et travailleuses du sexe ont été assassinéEs, et nous croyons qu’il est temps que ce type de violence cesse dans notre pays.

Nous soulignons ici à votre attention le fait que, pendant que l’État canadien dépense des sommes énormes à lutter pour éliminer la prostitution, la criminalisation qui en découle prive en réalité les personnes qui font du travail du sexe de l’accès aux protections sociales. C’est cette situation qui explique entre autres que ces personnes sont trop souvent exploitées, battues, violées et assassinées.

Monsieur le Premier ministre, les organismes signataires réclament par la présente la décriminalisation des activités liées au travail du sexe, ainsi que la mise en application de moyens réels et concrets de lutter contre la violence, et cela dans tous les contextes où se pratique le travail du sexe, sans distinction. La décriminalisation permettrait également aux travailleurs et travailleuses du sexe d’avoir pleinement accès aux services de santé et services sociaux ainsi qu’aux normes de protection sociales et du travail.

Nous vous invitons également à participer à une vigile en mémoire des travailleurs et travailleuses du sexe assassinées, en solidarité avec le groupe Sex Worker Outreach Project (SWOP-USA) à l’occasion de la Journée internationale pour que cesse la violence faite aux travailleurs et travailleuses du sexe. Cette vigile se tiendra en face du Palais de justice, situé au 1 rue Notre-Dame est à Montréal, le 17 décembre 2003, à 17 heures.

Nous espérons donc grandement que notre demande de décriminalisation sera prise en haute considération de votre part et, à l’occasion de votre arrivée au pouvoir, nous vous souhaitons bonne chance dans votre nouveau mandat.


Coalition pour les droits des travailleuses et travailleurs du sexe,
Montréal

International Union of Sex Workers

Projet travailleurs du sexe,
Séro-Zéro
Montréal

Stella,
Montréal



c.c. M. Paul Martin
Bureau de circonscription
7731, boulevard Newman
Lasalle (Qc)
H8N 1X9




La situation dans laquelle se retrouvent les travailleurs et travailleuses du sexe en raison de l’actuelle Loi sur la prostitution est inacceptable. Cette loi et l’application qui en est faite mettent en danger la vie même des travailleurs et travailleuses du sexe en légitimant et en perpétuant les abus et la violence à leur égard.

J’appuie la demande faite au Premier ministre Paul Martin de décriminalisation des activités liées au travail du sexe, ainsi que la demande mise en application de moyens réels et concrets de lutter contre la violence, et cela dans tous les contextes où se pratique le travail du sexe, sans distinction. La décriminalisation permettrait également aux travailleurs et travailleuses du sexe d’avoir pleinement accès aux services de santé et services sociaux ainsi qu’aux normes de protection sociales et du travail.

Nom Adresse Ville