Publié le 27 décembre 2008 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
Massages érotiques remboursés
L'absence de réglementation sur la formation en massothérapie au Québec fait en sorte que n'importe qui peut obtenir l'accréditation d'une des nombreuses associations de massothérapeutes, y compris ceux qui travaillent dans les salons de massages érotiques.

(Québec) Massage thérapeutique ou massage érotique, les assurances privées ne font pas la différence. Elles remboursent.
«Sur les reçus que le client nous envoie, c'est pas écrit que c'est un massage érotique», laisse tomber Denise Favreau, responsable du contrôle des demandes de réclamations dans une grosse compagnie d'assurances du Québec.
L'absence de réglementation sur la formation en massothérapie au Québec fait en sorte que n'importe qui, parfois après une fin de semaine de formation, peut obtenir une accréditation de l'une ou l'autre des nombreuses associations de massothérapeutes, y compris celles qui travaillent dans les salons de massages érotiques.
«Je n'ai pas le choix de rembourser. Parce que les autres compagnies d'assurances le font. C'est la loi du marché. En Ontario, nous n'avons pas ce problème, parce que la profession de massothérapeute est réglementée», poursuit Mme Favreau.
En Ontario, en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve, les massothérapeutes sont regroupés dans un ordre professionnel, la formation est encadrée et les soins sont remboursés par les assurances privées.