Page 1 of 3 123 LastLast
Results 1 to 15 of 33

Thread: Situation de Laval

  1. #1

    Situation de Laval

    Depuis quelques temps il est beaucoup question de la diminution du français comme langue parlée à la maison à Montréal, et de l'augmentation de la langue d'usage anglaise. J'ai pris connaissance, dernièrement, d'un article dans lequel il est explicité que ce phénomène ne serait pas que Montréalais, mais aussi Lavallois depuis quelques années. Le plus inquiétant étant le pourcentage de gens ayant comme langue maternelle le français (75%), mais 66 % comme langue d'usage, 9 % de moins (c'est ce que j'ai pu voir sur wikipédia), ce qui fait quoi 35 000 francophones qui se seraient mis à utiliser une autre langue que le français à Laval, ce qui est, d'habitude, un signe précurseur d'assimilation. Ce n'est pas rien.

    Comme je n'habite pas Laval et que j'y ai pas été à part qu'à quelques exceptions, je ne peux pas témoigner de la situation qui y prévaut. Mais je me demandais, pour les gens qui y vivent ou qui y vont régulièrement, si ce phénomène est palpable, constatable sur place, dans les commerces, les centres d'achats...

    Voici le lien menant à l'article en question : http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanad...28-160542.html

  2. #2
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    Maxime,

    Je confirme que depuis quelques années on entend parler beaucoup plus souvent l'anglais à Laval, dans des quartiers qui traditionnellement n'étaient pas identifiés comme tels (je pense ici aux quartiers de l'Est de Laval : Laval-des-Rapides, Pont-Viau, Duvernay, Siant-Vincent-de-Paul et Saint-François en opposition aux quartiers où résident de grosses populations anglophones : Chomedey en tête de liste). Sur ma rue, les habitants francophones des premièrs générations vendent leur maison - car ils décèdent ou vont dans des centres d'accueil - et ce sont principalement des anglophones qui achètent (dont beaucoup d'Italiens).

    Dans les centres d'achats, j'observe une augmentation croissante de personnes qui parlent anglais (souvent des Grecs et des Italiens). Présence très visible aussi de femmes voilées de la communauté musuilmane..
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  3. #3
    post master
    Join Date
    Nov 2005
    Location
    Montreal
    Posts
    137

    L'anglais a laval.

    Je pense que ils y a beaucoups de latinos, italien, est des grecs qui parle anglais et francais egallement. Mais pour raison de preferance ils communique en anglais. Le francais est une langue compliquer qui merite pas de sourvivre. J'estime que dans 25 annes le chiffres de personne francophone vas dimminuer a la moitier. C'est triste mais c'est la verite cars toutes les parent qui veut une bonne education pour les enfant vont envoyer les petits a l'ecole anglais prive. Impossible de avoire une education francais aux quebec qui a de l'allure. La cristie de Becherel a marde qui complique la vie avec les mots feminin et masculin. J'espere que un jour les enfant de cette planette pourrait etre libre de la becherel qui complique la vie.

  4. #4
    [QUOTE=Tommy G;485377]C'est triste mais c'est la verite cars toutes les parent qui veut une bonne education pour les enfant vont envoyer les petits a l'ecole anglais prive. Impossible de avoire une education francais aux quebec qui a de l'allure. QUOTE]

    J'ai étudié dans le réseau public francophone québécois, en région, et j'estime que mon français est très valable. Bien que je ne gagne pas des millions, j'ai un emploi, en français, qui me permet de bien gagner ma vie et de très bonnes conditions de travail.

    Oui bien sûr que le français est plus difficile à apprendre que l'anglais, mais n'est-ce pas ce qui fait toute sa particularité, sa beauté?

    De plus, je ne crois pas que la population francophone du Québec va baisser de moitié en 2035. Va t-elle baisser? Je crois que ça sera les enfants et les petits enfants des allophones, dans une 50aine d'années, qui va nous donner la réponse. Car il est clair que ces derniers seront de plus en plus présents. Il faudra voir si ceux qui seront ici dans une 50 aine d'années vont s'intégrer à la population francophone. Car il est prouvé que le procesus d'intégration à une société peut prendre plusieurs générations. Avant les années 70, oui, la très grande majorité s'intégraient à la minorité anglophone. Depuis l'adoption de la loi 101, c'est beaucoup plus partagé. Mais il est vrai aussi que la pression, l'attrait de l'anglais est beaucoup plus grande.

    En fait, je crois qu'on rentre dans une période capitale, charnière, pour l'avenir du français au Québec. D'ici 50 ans, je crois qu'on aura la réponse. Car il ne faut pas oublier qu'il y a quand même encore 80 % qui parle français (des fois c'est 79, des fois 81 ou 82, mais ça reste toujours autour de 80 % et ce, depuis la confédération). Mais si ça 80 devient 75, puis 70, puis 60, là ça sera plus problématique. Et il y a quand même un baby-boom depuis 5 ans. Donc, rien n'est perdu au Québec encore! À mon avis toujours!

  5. #5
    Quote Originally Posted by Tommy G View Post
    Je pense que ils y a beaucoups de latinos, italien, est des grecs qui parle anglais et francais egallement. Mais pour raison de preferance ils communique en anglais. Le francais est une langue compliquer qui merite pas de sourvivre. J'estime que dans 25 annes le chiffres de personne francophone vas dimminuer a la moitier. C'est triste mais c'est la verite cars toutes les parent qui veut une bonne education pour les enfant vont envoyer les petits a l'ecole anglais prive. Impossible de avoire une education francais aux quebec qui a de l'allure. La cristie de Becherel a marde qui complique la vie avec les mots feminin et masculin. J'espere que un jour les enfant de cette planette pourrait etre libre de la becherel qui complique la vie.
    Le Francais est une langue compliquer qui ne merite pas de survivre. Souhaiter l'extinction de la langue Francaise est a mes yeux un commentaire raciste qui n'a pas sa raison d'etre. Pas croyable que l'on puisse souhaiter chose pareille parce que monsieur ne peut pas comprendre la grammaire Francaise. Pas possible d'avoir une bonne éducation Francaise au Quebec
    ca ne mérite meme pas d'etre commenter T

  6. #6
    Quote Originally Posted by voyageur11 View Post
    Souhaiter l'extinction de la langue Francaise est a mes yeux un commentaire raciste qui n'a pas sa raison d'etre.
    Bof, c'est pas un commentaire raciste, juste idiot. J'aime bien la grammaire française, plus compliquée que l'anglais, mais plus précise (pronoms masculins et féminins, plusieurs façons de conjuguer les verbes avec différents temps).

    Mais tout comme le français était la langue internationale au 19ieme siècle, l'anglais est la langue internationale au 20ieme siècle et au début du 21ieme. Qui sait, peut-être que le chinois prendra la relève dans 30 ans. Mais les moments de gloire de la langue française sont malheureusement derrière elle.

    Pour l'instant, pour pouvoir communiquer avec le plus grand nombre de gens sur la planète, il faut parler anglais. Like it or not!

  7. #7
    Le Francais est la quatrieme langue la plus parler dans le monde et de souhaiter son extinction parce que la grammaire est trop compliquer pour certain est completement stupide Et s.v.p. ne me dites pas qu'il est important de parler Anglais j'ai compris ca il y a bien longtemps mon ex femme est anglophone est j'ai travailler au U.S. pendant 30 ans

  8. #8
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    Moi aussi je me dresse péremptoirement contre l'argument - ou du moins du pseudo-argument - de la complexité de français comme cause probable de son éradication. La langue française est certes compliquée mais bon nombre d'autres langues la surpasse en complexité et ces dernières survivent encore (sans être tooutefois des langues de prestige). Je pense notamment à deux langues de la famille finno-ougrienne telles le finnois et le hongrois. Le finnois, par exemple, présente une complexité grammaticale beaucoup plus grande que la majorité des langues européennes que je connais. Pour ceux qui ont déjà fait du latin, il suffit de mentionner la catégorie des cas grammaticaux (par exemple accusatif, nominatif, génitf) pour percevoir la complexité de la langue finnoise. Se je ne me trompe pas le finnois possède jusqu'à 13 ou 14 cas grammaticaux qui modifient la flexion du syntagme nominal de base par l'adjonction de suffixes qui constituent la marque du cas gramamtical exprimé.

    Par conséquent, la complexité d'une langue ne peut nullement constituer un élément redhibitoire à sa survie. Si tel était le cas, il y a bien longtemps que le basque (selon plusieurs experts, la langue la plus complexe) serait une langue morte. Or, tel n'est pas le cas! Cette langue énigmatique est florissante et les Basques s'enorgueillise de la parler.

    Selon moi, le français ne risque pas de disparaître. Il peut décliner mais pas disparaître. Prenez le cas de l'urdu par exemple. Les Pakistanais qui viennetn vivrent à Montréal embrassent l'anglais (parfois le francais, de plus en plus à cause des lois gouvernementales) sans jamais renier leur langue maternelle à la maison. Le français pourrait toujours être moins entendu dans la rue, mais cela ne voudrait pas dire qu'il cesserait d'être la langue à la maison
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  9. #9
    Quote Originally Posted by Maxime View Post
    Depuis quelques temps il est beaucoup question de la diminution du français comme langue parlée à la maison à Montréal, et de l'augmentation de la langue d'usage anglaise. J'ai pris connaissance, dernièrement, d'un article dans lequel il est explicité que ce phénomène ne serait pas que Montréalais, mais aussi Lavallois depuis quelques années. Le plus inquiétant étant le pourcentage de gens ayant comme langue maternelle le français (75%), mais 66 % comme langue d'usage, 9 % de moins (c'est ce que j'ai pu voir sur wikipédia), ce qui fait quoi 35 000 francophones qui se seraient mis à utiliser une autre langue que le français à Laval, ce qui est, d'habitude, un signe précurseur d'assimilation. Ce n'est pas rien.

    Comme je n'habite pas Laval et que j'y ai pas été à part qu'à quelques exceptions, je ne peux pas témoigner de la situation qui y prévaut. Mais je me demandais, pour les gens qui y vivent ou qui y vont régulièrement, si ce phénomène est palpable, constatable sur place, dans les commerces, les centres d'achats...

    Voici le lien menant à l'article en question : http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanad...28-160542.html
    quesé tu dis? chu comprend pau lau

    the problem both personally speaking and from observation: leaning and using 'french' in Québec is like asking people to learn and use 'ebonic' while calling it english. VERY tough order.

    In french classes very expensively sponsored by the education department of Québec, been a hell of a long time that I could not understand 100% of what the professors were saying. Even 5 years ago, I had zero problem following the complicated legal discussions on the broadcasted Liberal enquête on TV - the lawyers really spoke french. Today, after much more french experiences including many more classes, out on the street, on the french side of mtl, I understand 0% of what people are saying.

    Like one professor told me, "one cannot teach a dialet, you just cannot do it". For me, I gave up on trying to 'learn' the language. So much for 'french' in Québec.

    BTW, give you another hint, your french culture, to me, is far far superior to others. It deserves to be preserved. But culture is definitely NOT language. I think the government of Quebec already knows it but have not admitted that openly (the highly intellectual university/education people are an another lot - totally blind, still preaching pushing this language stuff as if it is culture). For anybody who still think that language is culture, just open your eyes and look at your motherland - "LA" france.

  10. #10
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    Quote Originally Posted by hornypilgrim View Post

    the problem both personally speaking and from observation: leaning and using 'french' in Québec is like asking people to learn and use 'ebonic' while calling it english. VERY tough order.

    .
    Je vais répondre en français car ce fil de discussion a été inité en français. Je crois que la langue anglaise risque davantage de disparaître que le français. De fait, la langue anglaise a déjà passablement disparue si on tient compte des différentes variantes de l'anglais (dont l'étalon de mesure serait l'anglais « british » oxfordien) qui pullulent aux Indes, au Pakistan, au Kenya, etc. Même l'anglais américian est une forme mâtinée d'anglais, un vulgaire sabir. Le réalité est d'ailleurs en train de rattraper les Américains car de plus en plus de gens parlent l'Espagnol aux USA que l'anglais. La situation va s'empirer avec le temps. L,anglais ne sera plus une langue appartenant à un peuple et le miroir d'une culture mais un simple outil désincarné sevrvant à communiquer de façon utilitaire des choses banales et sans contenu artistique ou spirituel. En ce sens, il est clair que pour moi que l'anglais est davantage menacé que le français ou que les autres langues qui sont vécues de manière intituitve et symbiotique avec les locuteurs qui adhèrent corps et âmes à ce moyen d'expression de soi.
    L'anglais étant devenue une langue désincarnée, flottant sans ancrage sur un sol auquel il peut s'ancrer (le « Boden », le sol de la patrie) il va devenir aussi tenu et voltil que vulgaire nuage de fumée. Plus de gens parlent « anglais » mais moins de gens vivent en anglais. Je crois que cette distinction est primiordiale.
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  11. #11
    .........................
    Join Date
    Jun 2006
    Posts
    335
    Honnêtement, le français disparait demain matin au Canada, sa change quoi?.................................rien.....On vas juste avoir des québécois plus cultivé et ouvert sur le monde.

    Combien de personnes autour de vous doivent d'en tenir à l'infiormation des réseau francophone, des films et série TV piètrement doublé, qui s'abstiennent de sortir du québec à cause de la langue?

    Conservont le français, mais devenons bi-lingue au plus sacrant!!!
    Last edited by argon27; 07-17-2010 at 02:24 PM.

  12. #12
    Quote Originally Posted by argon27 View Post
    Honnêtement, le français disparait demain matin au Canada, sa change quoi?.................................rien.....On vas juste avoir des québécois plus cultivé et ouvert sur le monde.

    Combien de personnes autour de vous doivent d'en tenir à l'infiormation des réseau francophone, des films et série TV piètrement doublé, qui s'abstiennent de sortir du québec à cause de la langue?

    Conservont le français, mais devenons bi-lingue au plus sacrant!!!
    Ca donnerait un Canada a 9 provinces

  13. #13
    Quote Originally Posted by hornypilgrim View Post
    quesé tu dis? chu comprend pau lau
    Vous n'êtes pas obligé de comprendre.

    Mais ceux et celles qui y vont souvent à Laval, avez-vous pu voir un certain recul du français?
    Last edited by Maxime; 07-17-2010 at 06:43 PM.

  14. #14
    Quote Originally Posted by Maxime View Post
    Vous n'êtes pas obligé de comprendre.

    Mais ceux et celles qui y vont souvent à Laval, avez-vous pu voir un certain recul du français?
    Je demeure a Laval dans mon coin tout le monde ou presque est francophone ou parle Francais Par contre si je me rend au centre commercial il y a beaucop plus de personne qui parle Anglais mais sont-ils résident ou de L'extérieur je ne le sais pas

  15. #15
    Dans mon experience c'est plutot rare que j'entends d'anglais a laval.
    Stay thirsty my friends

Page 1 of 3 123 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •