Page 1 of 2 12 LastLast
Results 1 to 15 of 30

Thread: Anglomanie en France

  1. #1

    Anglomanie en France

    Bonjour,

    Que pensez-vous de l'anglomanie des français?

    Saviez-vous que la marque de la ville de Lyon est maintenant «Only Lyon»?

  2. #2
    Quote Originally Posted by Maxime View Post
    Bonjour,

    Que pensez-vous de l'anglomanie des français?

    Saviez-vous que la marque de la ville de Lyon est maintenant «Only Lyon»?
    Je pense qu'ils sont ridicule. Ils s'amuse a inventer leur propre vocabulaire come pressing, sweetcherie et autre tout aussi ridicule ils devrais avoir honte de massacrer leur langue

  3. #3
    Moi aussi je trouve qu'ils en utilisent trop d'anglisicsmes. Ils n'ont pas vraiment de raison autre que de vouloir bien paraitre en utilisant la langue des États.

    On en utilise également des anglicismes au Québec, on n'est pas purs nous non plus, mais ce n'est pas les mêmes et bien souvent sont francisées (watcher, jammer, tchéquer ect, adaptées à notre réalité...). Nous on a dû vivre entouré de millions, de millions et de millions d'anglos (et de plus en plus), donc c'est un peu normal qu'il en aie dans notre vocabulaire. Mais elle s'en tire quand même pas mal du tout compte tenu du contexte. S'ils avaient au moins 10% de la fierté qu'on a nous au Québec pour le français, des anglicismes en France il y en auraient presque pas.

    À mon idée toujours!

  4. #4
    Veteran of Misadventures
    Join Date
    Jul 2003
    Location
    U.S.A.
    Posts
    13,131
    Maxime did it occur to you that maybe they want to be a little more tourist friendly? You think that most tourists that go to France from the UK, USA, Australia, all of Canada outside Quebec, or many other English speaking nations speak French? Maybe the merchants want to be a little more tourist friendly and make some money. It's not about false pride in any one language but making money in an increasingly global economy. It seems to me that this thread is just trying to stir shit, based on nothing. What you are commenting on or criticizing is common sense, good business practice.
    Last edited by EagerBeaver; 04-18-2010 at 12:51 PM.

  5. #5
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    Oui, je suis d'accord avec la teneur de l'ensemble des propos tenus jusqu'à présent sur ce thread. Il y a une inflation du parler anglais ou plus précisément américain chez nos petits cousins. Le pire c'est que parfois les mots anglais sont tellement mal prononcés qu'ils deviennent simplement incompréhensibles.

    Je me souviens, lors de mon dernier séjour à Paris (août 2009) que j'ai demandé au garçon dans un café un verre de jus de cannaberge. L'enfoiré m'a fait répété quatre ou cinq fois pour finalement s'exclamer avec cet air si méprisant (que seul les maudits Français savent si bien afficher): Ah, Monsieur veut un jus de CRANBERRY (prononcé de cette manière cran baieriiiiiiiiieeeee).

    Je l'ai regardé dans les yeux et je lui ai rétroqueé ceci: Non, ti casse, c'tun jus d'ataca que j'veux stie! Grouille toé l'cul criss de zouf sinon tu crêra pas ça, m'a décâlisser mon camp d'icitte rien'que s'un gosse.
    Tu veux parler local mon smatte, alors moé m'a répondre local. Kossé tu dis de ça? Puis en passant c'est pas cranbaierriiiiiiie mais cranberry. Speak white looser!

    Jamais mon verre de cranberry n'a jamais été aussi bon. La frustration sortait après quelques jours à entendre des inepties à ne plus finir. Je dois ajouter cependant que les Français n'ont pas tous les défauts qu'on leur attribu trop facilement en matière linguistique.

    Contrairement à nous (je parle en général) la syntaxe n'est pas pervertie par un syntaxe anglaise, alors que chez nous on se glorifie d'utiliser le plus possible des termes francocophones (ex: courriel pour e-mail) notre syntaxe est pitoyable tellement elle est lardée de tournures syntaxiques anglophones.

    J'étais à New York, il n'y a pas si longtemps (mars 2010). Croyez-moi, jamais je n'ai vu autant de Français dans la Grosse Pomme. On dirait qu'ils s'étaient tous donnés rendez-vous pour célébrer leur vacances du conhé pascal à NY. Il est clair que les USA les fascine.

    Je termine par une vieille blague, mais elle est encore bonne et elle illustre tellement le rêve américain pour les français.
    Dis-moi papa, l'Amérique c'est encore loin?
    Tais-toi et nage!
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  6. #6
    Ca me fait toujours rire quand un québécois accuse les francais d'utiliser trop d'anglicismes ...
    C'est une critique très hypocrite. Les québécois utilisent au moins autant d'anglicismes, mais ne s'en rendent pas compte car ils y sont habitués.
    Ecouter la "game", ca passe inapercu,
    mais si un maudit francais fait du "shoppingue", on le remarque et on le critique.

    c'est vrai que la prononciation anglaise des francais est ridicule, ce qui rend la chose plus choquante et plus difficile a supporter,
    mais en ce qui concerne la quantité de mots anglais dans leur langue, ils n'ont pas de lecons a recevoir des quebecois.
    C'est juste des lecons de prononciation qu'il leur faut.
    Last edited by Ducon; 04-18-2010 at 02:00 PM.

  7. #7
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    Bonne observation Ducon, mais il faire une distinction entre anglicisme et emprunt/naturalisation.

    Au Québec on naturalise des mots anglophones pour en faire des éléments du discours. Par exemple, on emprunte de la langue anglaise un terme comme brake puis on le naturalise c'est-à-dire qu'il devient un mot complet de la langue. Non seulement il finit par remplacer la chose qu'il désigne en français (un frein) mais il acquiert également toutes les fonctions grammaticales qui sont associées au terme dans la langue française: verbe : braker, adjectif : brakable, participe présent : brakant, nominalisation : brakeur, ou brakeux, etc.

    Ce phénomène, pour l'instant, n'existe pas en France ou du moins il est marginal. On utilise un mot anglais pour en remplacer un français et c'est tout. On ne passe pas à la naturalisation, du moins pas pour le moment. Il existe - comme dans toute règle d'ailleurs - des exceptions. Je pense au verbe scotcher qu'utilisent les Français. Je ne suis même pas certain de la signification de cet anglicisne verbal.
    Last edited by protagoras; 04-19-2010 at 05:30 AM.
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  8. #8
    Veteran of Misadventures
    Join Date
    Jul 2003
    Location
    U.S.A.
    Posts
    13,131
    Ducon, if you heard my pronunciation of French words you would laugh. I do my best, but where I come from, it's 100% Anglophones so we have no chance to practice French on an everyday basis. Even if there are many French tourists in NYC, I do not speak to any of them and if I did it would be in English.

    At least I can read a little bit of French now, I understand menus and I know how to use my French dictionary to find important words. I will probably never learn fluent conversational French, but that's only because I live in a place where nobody ever speaks a word of French. It is only practice that makes perfect fluency. Plus French is a very hard language to learn, in my mind it is much harder than Spanish. I speak a little bit of Spanish because I have some Spanish speaking clients.

  9. #9
    Quote Originally Posted by EagerBeaver View Post
    Maxime did it occur to you that maybe they want to be a little more tourist friendly? You think that most tourists that go to France from the UK, USA, Australia, all of Canada outside Quebec, or many other English speaking nations speak French? Maybe the merchants want to be a little more tourist friendly and make some money. It's not about false pride in any one language but making money in an increasingly global economy. It seems to me that this thread is just trying to stir shit, based on nothing. What you are commenting on or criticizing is common sense, good business practice.
    My name is not Maxime but but the answer is no. They are using English words not full sentences when they speak together Now they are using made up words wich are not french or english.If you are working in France with the public you need to understand a few word of german, spanish, italian,swedish etc,etc. European are not like us they dont expect services in their languages different country different language its not a problem for them

  10. #10
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    I guess that this phenemenon is quite common around the world.

    I was teachning last Thursday a course on Postcolonialism and translation and I explained to my group Anibal Quintano's notion of colonialidad del poder revealing that there is a (quite recent) phenemenon that is actually happening in many countries:

    In Germany whe have ; Dinglish or Germlish
    http://german.about.com/od/vocabulary/a/denglish_3.htm
    http://claireseuroamerica.blogspot.c...-dinglish.html

    In India they have Hinglish: http://en.wikipedia.org/wiki/Hinglish

    Thumbs up for EB.
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  11. #11
    Je sais qu'on en utilise des anglicismes au Québec. On n'est pas parfait. Je ne suis pas hypocrite. Je sais qu'on a des tournures anglaises et des mots empruntés. Sauf que les Francais, qui reprochent aux Québécois de mal parler le français et d'avoir un accent terrible (avez-vous déjà entendu tout le mal que Thierry Ardisson, l'animateur de Tout le monde en parle en France, dit de notre accent?), et qui pensent mieux parler que tous les pays francophones, se doivent d'être irréprochables dans leur beau parler s'ils veulent être conséquent avec leurs dires. Et quand je vois ces anglicismes là ainsi que l'anglomanie qui y règne, alors qu'eux n'ont pas connu la même pression anglophone que nous, et bien je trouve ça chiant et contradictoire un petit peu.

    Je ne sais pas mais c'est comme si la ville de Québec, ou Trois-Rivieres ou autres se mettait comme slogan «Welcome to Québec, Trois-Rivieres....» Ca ferait bizarre en mon sens et pas très représentatif...

    D'ailleurs les Parisiens avaient le même accent que nous les Québécois au 18e siècle, ainsi que la noblesse francaise «le rouet c'est moé». Le saviez-vous?
    Last edited by Maxime; 04-18-2010 at 05:02 PM.

  12. #12
    Veteran of Misadventures
    Join Date
    Jul 2003
    Location
    U.S.A.
    Posts
    13,131
    Maxime,

    I am not sure if I agree. Many British look down on Americans for the way we speak English. The British believe that their English is superior and more refined than our English which is viewed by them as guttural. It's similar to the attitude of the French towards the Quebecoise. They view you as having bastardized the mother tongue, the same way the British think we have done with English.

    One time when I was in Cancun I dined with a group of tourists from UK and they openly mocked American accents and pronunciation of English words. I was shocked. I thought they were a little bit full of themselves. I have heard some British cockney accents and it almost sounds like another language, not English.

  13. #13
    Non maxime, c'est toi qui fais des reproches aux francais. Tu as même démarré le thread dans ce but.
    Et maintenant tu leur reproches de faire des reproches?
    En fait tu critiques les gens qui sont exactement comme toi.
    C'est sans intérêt.

  14. #14
    Registered User
    Join Date
    Jan 2004
    Location
    The Da of the Dasein
    Posts
    1,640
    Quote Originally Posted by Maxime View Post
    Je sais qu'on en utilise des anglicismes au Québec. On n'est pas parfait. Je ne suis pas hypocrite. Je sais qu'on a des tournures anglaises et des mots empruntés. Sauf que les Francais, qui reprochent aux Québécois de mal parler le français et d'avoir un accent terrible (avez-vous déjà entendu tout le mal que Thierry Ardisson, l'animateur de Tout le monde en parle en France, dit de notre accent?), et qui pensent mieux parler que tous les pays francophones, se doivent d'être irréprochables dans leur beau parler s'ils veulent être conséquent avec leurs dires.
    Le cas de Thierry Ardisson est un peu un cas à part ou, au plus, des Parisiens. Les snobillards parisiens se moquent également de l'accent du Périgrod, du Poitou, du Jura, du Midi, etc. Pas étonnant que notre supposé accent soit voué aux gémonies par ces supposés puristes. Les langues évoluent et l'accent est une couleur locale, une plus-value ajoutée qui bonfiie et donne de la vitalité, du tonus à une langue.

    Nous même on se moque bien de l'accent français, pas vrai? S'ils nous traitent de colons ou de gueux issus du XVI siècle ici on se moque bien de leur accent (surtout celui des hommes) car on l'associe immédiatement à un parler peu viril, de tantouze.

    Les accents constituent également un phénomène indissociable de l'expression des langues, les mépriser revient à mépriser la langue entière. Quoi de plus savoureux qu'entendre un Malgache parler français ou encore un Sénégalais.

    J'adore écouter l'accent mexicain tel qu'il était parlé dans les vieux films rancheros des années 5o (ceux de Pedro Infante - Pepe el Toro), même si parfois je ne saisis pas tout. Mais quelle musique!!!!!

    http://www.youtube.com/watch?v=rPqLoFt6nNk (Écouter l'accent des deux mendiants vers la sicème minute environ)
    Last edited by Mod 11; 04-18-2010 at 08:37 PM. Reason: Fixed quote marks
    ἄνθρωπος μέτρον
    Man is the measure of all things

    Sexo sin pecado es como huevo sin sal (Le sexe sans péché est comme un œuf sans sel/Sex without sin is like an egg without salt) [Carlos Fuentes]

  15. #15
    Je ne méprise pas l'accent français du tout moi. Je trouve seulement que les Français ont une attitude contradictoire avec leur anglomanie et ce qu'ils nous reprochent.
    Last edited by Maxime; 04-18-2010 at 05:46 PM.

Page 1 of 2 12 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •